BiomassChips

EBS développe son expertise sur l’ensemble du domaine de la biomasse dans le cadre des équilibres des écosystèmes et du respect de l’environnement.

LA BIOMASSE FORESTIÈRE

ANTOINE.IMAG0366ANTOINE.IMAG0369

EBS regroupe l’ensemble des sous-produits de la forêt non utilisés par l’industrie de la première transformation (le sciage) et l’industrie lourde (pâtes/panneaux de bois).

  • Bio fibre,
  • Sous produits de l’industrie,
  • Plantations à très courtes rotation et plantations intercalaires.

Deux types de chaînes de production de la plaquette forestières sont possibles (pour la France : Ref. ADEME 2008-1-PF) :

1- Le premier consiste en la production de plaquettes avec des bois entiers issus par exemple des coupes de dépressage, d’éclaircies ou de taillis, les bois étant amenés sur plate-forme par un camion grumier. Ils sont ensuite broyés sur cette plate-forme dans des camions semi-remorques à Fond Mouvant Alternatif (FMA) pour être acheminés en plaquettes vers la chaufferie.ebsSchema1

 

2- Le second consiste en la production de plaquettes directement en forêt, avec notamment des rémanents de coupes. Le bois est alors déchiqueté en «bord de route », directement dans des camions FMA ou dans des bennes, à destination de la chaufferie.ebsSchema2

Toutes les essences feuillues ou résineuses peuvent indifféremment être utilisées pour fabriquer des plaquettes forestières.

LA PLAQUETTE « URBAINE »

plaquette urbaineplaquette urbaine 2

La plaquette urbaine est issue de la transformation sur plateforme des bois issus de l’entretien de la biomasse urbaine dont on extrait la fraction ligneuse, avant compostage. Les apporteurs de biomasse sont des paysagistes, des équipes de l’entretien des espaces verts des communes aux alentours, ainsi que des particuliers.

Les bois subissent plusieurs phases de transformation en fonction de leur origine prébroyage, criblage, affinage et second criblage qui est souvent nécessaire Le taux d’humidité varie entre 30 et 45% sur cette matière.

Utilisation de cette qualité de bois par des chaufferies en zone urbaine permet de valoriser une ressource disponible à proximité. Les distances de livraison sont réduits et le bilan CO2 optimisé.

Une bonne combustion de cette matière demande néanmoins un savoir-faire dans ce domaine. EBS possède les compétences pour conseiller sur la préparation et le mixte produit, permettant d’optimiser la performance de la chaudière.

LA BIOMASSE RECYCLÉE CLASSE A SSD ET CLASSE B

fotolia_90323673IMG_0483 site WEBIMG_0484

Pour les chaufferies type 2910-A, les bois de recyclage en fin de vie, comme les palettes et bois d’emballages, utilisés en combustibles sont exclusivement des bois non souillés, considérés en tant que tel comme du bois « propre » au sens de la réglementation (Classe A – SSD).

La biomasse classe B permet une utilisation des bois contenant certains exogènes mais qui sont captés par des filtres des installations de type 2910-B.

Pour bien calibrer le produit aux besoins de la chaufferie et pour éviter la présence de ferrailles (clous et pointes notamment), le bois est broyé deux fois grâce à un pré-broyage et un broyage-affinage. A chacune de ces étapes, le produit est déferraillé par magnétisme grâce à des over-bands et des poulies déferrailleuses au niveau des tapis d’évacuation des broyeurs.

Ce bois sec aura une humidité moyenne de 25%, et un PCI de 3 650 kWh/tonne.

LA BIOMASSE AGRICOLE

fotolia_26276600fotolia_101913959

Résidus de récolte,

  • Sous-produits de l’industrie,
  • Plantations dédiées.

fotolia_104487444

LES GRANULÉS

fotolia_86002000

  • Etude des outils de production, choix des technologies, gestion des flux terrestres et maritimes, optimisation des logistiques
    • Pellets domestiques
    • Pellets industrielles